Une frontière et un autre monde : celui du temps suspendu et d’une nature luxuriante. Retour sur le début de notre itinéraire au Laos de Boten à Luang Prabang.

05102013-dsc08152Ces premiers jours au Laos nous amènent à traverser de tous petits villages. Les maisons sont tressées en bambous local ou faites de bois, parfois sur pilotis (point d’eau en dessous mais le garage, le poulailler…). D’emblée, ce qui nous frappe, ce sont tous ces enfants partout, jouant, courant, nus ou habillés de « vêtements » ; les aînés (parfois 5 ans !) portent sur leur dos les plus petits et jouent à la nounou. Ça change radicalement de la Chine où les familles se cantonnent à un enfant unique, non pas par obligation mais par désir de leur offrir le meilleur (notamment les études). Tout ce petit (et grand) monde croisé sur la route nous sourit, à coup de généreux Sabaïdiiii (vous l’aurez devinez : bonjour !). Aucun doute : on est bien au pays du sourire ! 

06102013-dsc08171

La journée, tout le monde bosse aux champs ou dans la jungle ; on en croise qui sorte de nulle part, chargé d’un coupe-coupe voire d’un fusil (y parait qu’il reste quelques tigres au Laos, on espère que c’est pas pour ça qu’ils sont armés !) ; le soir, ils rentrent au village, chargés comme des mulasses de leur panier d’osier rempli de choses diverses. Puis vient l’heure de la douche, à l’image des villages : regroupement autour de LA « fontaine » du coin (pas en marbre sculpté hein ?!) et en avant. La plupart des femmes se cachent sous un bout de tissu mais d’autres, moins pudiques, ont les seins à l’air sur le bord de la route. Normal quoi !

06102013-dsc08199

Sinon la route : peu de voitures, quelques scooters et camions. Ça ne semble pas être l’hyperactivité ici, et tant mieux ! Autre caractéristique : la route est plus que vallonnée. Pas de vrais gros cols mais des montagnes russes incessantes qui nous latent les jambes. Mais comme le disait précédemment Benjamin, on est blindé de globules ce qui nous permet d’abattre kilomètres et dénivelés records sans broncher. La seule difficulté, c’est la chaleur arrassante qui nous fait suer comme des bêtes. Une portion aura été pénible avec pas mal de piste défoncée et poussiéreuse. Résultat : on est littéralement recouverts de poussière comme le prouve cette belle illustration.

06102013-dsc08210

Les paysages sont pour l’instant jolis et préservés. On n’a pas encore vu le carnage en cours que semble mener les chinois en abattant la forêt primaire pour la remplacer par des rizières. On a vu peu de cultures et beaucoup de forêt tropicale à l’état sauvage avec tout ce qui va avec : bruitages bizarres, parfums enivrants et bêtes peu sympathiques (énormes mille-pattes et gavé de serpents, certains verts fluo !).

07102013-dsc08272

Un petit laïus sur la mangeaille locale ; les laotiens semblent très portés sur les larves et autres insectes. Qu’à cela ne tienne, on s’est fait une ventrée de grosses sauterelles grillées sans problème et on a vraiment aimé ! Bon les larves grosses comme le pouce, on avoue que ce sera l’étape suivante… Les sauces restent toujours très relevées mais adoptent maintenant un goût de mer (paillettes de poisson séché, sauce de sèche et pâte de poisson fermenté). On peut d’ailleurs manger des crevettes et poissons provenant des fleuves (Nam Ou et Mekhong). Et on peut se gaver de fruits bien sûr : mangue à tomber par terre, papaye, mangoustan, oranges, carambole… Que du bonheur !

Jus de fruit frais

Là on fait un break à Luang Prabang ; on doit surement ressembler à tous ces blancs (en moins gras et moins tatoués !) ; on fait comme eux, on mange, on se balade sur les marchés locaux (diurnes et nocturnes), on prend des photos avec nos engins à plusieurs centaines d’euros… La ville est plutôt jolie et très agréable. Les rues et les marchés sont d’un calme ! Demain, on retourne au charbon.

Pouah, la carte postale

Et un nouvel album est maintenant en ligne !

8 Comments. Leave your Comment right now:

  1. by patty stellina

    J’ADORE tout simplement!! bravo!

  2. by Nicolas

    Salut les loulou,

    A vous lire, une foule de souvenir me viennent a l`esprit. Le Laos est un pays merveilleux encore preserve a certains endroits et bien devaste en d`autres comme vous l avez Remarque a juste raison. N`oubliez pas de deguster le Barbecue Laosien accompagne d`une delicieuse biere BeerLao c`est un must! Il y a un Jolie spot de grimpe a Thakaek et d`inombrables grottes a visiter dans les alentours avec parfois la surprise d`un magnifique lagoon…
    Bon voyage.

  3. by lejanus12

    Je ne vous enviais pas vraiment vos plateaux continentaux et autres déserts infinis incluants vents, temps pourri et manque d’oxygène mais là… au Laos l’ambience a l’air d’être très sympa ! J’ai hate de vous retrouver dans quelques semaines au Cambodge !

  4. Fait plaisir d’avoir de vos news ;-)… ça me donne déjà bien envie de voir le Laos tout ça! De notre côté, il y’a encore Taïwan entre deux ;-)… Bonne route

  5. by Laurent

    Trop cool de voyager par procuration avec vous ! vous êtes de plus en plus « expressifs » dans vos récits et commentaires. Forza !

  6. by Anne & Benjamin

    Merci à tous pour vos commentaires !
    Continuez de marquer votre passage par un petit mot, ça nous fait toujours très plaisir !!!
    A&B

  7. by Perrine

    salut c est Perrine j espère que vous allez bien
    sérieux , vous manger des sauterelles , des scorpions … c’est dégueulasse !
    maman a dit qu’il faudrait la payer pour manger ça .
    bye

    • by Anne & Benjamin

      Salut Perrine !

      Ben ouais, on kiffe les sauterelles, c’est aussi bon que des Springles !!!
      Mais le pire, c’est les Chinois… Ils mangent du chien ! Ça on a pas testé (enfin on pense).

      Bisous de nous 2

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>