Lorsqu’on décide, après un léger pète au beignet de partir de chez soi pour gagner des contrées dont même François Hollande ne connait pas la localisation sur une carte, et qui plus, est avec un budget serré et à vélo, une des premières problématique réside dans la trouvaille d’un coin où dormir chaque soir.