croatie_2

Oyé ! Donc, le massif montagneux près de Vranja, il a fallu le franchir et c’était pas de la tarte : des côtes à 15% par endroits ; il faut dire qu’il fallait se grimper 760m de dénivelé en 7km seulement. J’ai dû poser le pied à terre, loose suprême pour un cycliste, et pousser ma monture.

Un col abominablement raide pour rejoindre Rijeka

Au sommet : surprise, retrouvailles avec la neige. On n’est pas seuls, on est samedi et les parents ont emmené leurs bambins faire de la luge ! Puis une belle descente de 1000m jusqu’au niveau de la mer, à Rijeka (qui nous a semblé, au passage, sans grand intérêt). Là, pause à l’hôtel (maison de XIX ème svp !) à la sortie de la ville. Au programme : lessives (ça commence à mouker sévère !), étirements, détente… Bref, « on s’met bien ! ».

On se prend du vent comme jamais...

Le lendemain, on démarre tranquillou. Le soleil est avec nous, la route est légèrement vallonnée ce qui est parfait : on travaille un peu les muscles à la montée et on se laisse glisser à la descente. Après la pause déjeuner : horreur !!! Du vent, mais pas du petit zef ; des rafales tellement fortes qu’on est parfois obligés de pousser le vélo. On se force à rouler au milieu de la route pour pouvoir encaisser les coups de guidons sans tomber dans le ravin (on est toujours le long de la côte). La route est magnifique, mais le vent nous use, physiquement et nerveusement. On arrive épuisés à Senj après 70km et 940m de D+. Bière, fast food et bouillote annoncent une nuit sous tente un peu…agitée (le vent soufflera toute la nuit et Benjamin n’aura pas vraiment dormi).

Réveil à Senj

Lundi, même topo : un vent d’enfoiré mais une route de plus en plus belle et sauvage. On ne croisera pas un village avant 60km. Au menu du dej : cacahuètes et gâteaux secs trouvés dans la seule station-service sur le trajet ! Le soir on est à nouveau rincés et moi, de surcroit, frigorifiée. On passera du coup la nuit au chaud, dans une chambre hôtel pas cher (merde, le budget !).

Route magnifique mais ventée comme jamais

Mardi. Quel bonheur !! On découvre le vélo-plaisir ! Pas de vent, grand beau, température douce, eaux translucides, des petits hameaux tous les 5km (l’absence de village sur la portion de route précédente était bien la preuve de l’inhospitalité du coin, avec un vent qui doit souffler non-stop toute l’année !) ; beaucoup de « Appartmani – Sobe – Zimmer – Rooms – Camere » à louer. Visiblement, les Français ne viennent pas dans ce coin-là. Le soir, en approchant de Zadar, ça se gâte : on est sur une sorte de nationale blindée de bagnoles, et là, c’est l’heure de trouver un coin pour camper. Grossière erreur ! On finit sur une sorte de décharge entre 2 routes.

Paisible

Condensé de mercredi à vendredi : dans l’ensemble, beaucoup de voitures tout le long et une météo pas au top ; en revanche, on va en s’améliorant au niveau du couchage : mercredi soir, à l’arrière du parking Lidl (un banc au sec, un terrain plat et au calme, nickel) ; jeudi soir, sur un terrain de camping en bord de mer, carrément ! (camping fermé bien entendu ; à cette période de l’année, on a trouvé aucun camping ouvert nulle part) ; vendredi soir, à l’hôtel à Split, luxe suprême qui nous fait du bien au moral !

Une fin de journée superbe

Aujourd’hui, à Split, on va faire les touristes, récupérer notre linge tout propre, marcher et non pas pédaler. On pense s’extirper de la ville en fin de journée pour aller se trouver un coin où camper sur la côte. On n’est plus qu’à 190 bornes de Dubrovnik. Après ça, un coup de Monténégro, d’Albanie, de Macédoine et hop, la Grèce ! On va s’écarter de la côte, on espère ne pas trop se les geler…

Sinon, pour nos lecteurs les plus téméraires qui souhaiteraient s’aventurer prochainement en Croatie, sachez que le pays est au Kuna, et non à l’€ ; ils y passeront peut-être l’année prochaine apparemment. Pour les rudiments, bonjour se dit « Doberdan » et merci se dit « Hvala » (démerdez-vous pour la prononciation). Zoubis !

Split en vue !

Plein de nouvelles photos dans l’album Croatie !

8 Comments. Leave your Comment right now:

  1. by nico gibbon

    Yo,

    Hhhvaaalaaaaa pour ces lignes
    Toujours un plaisir de vous lire!
    donc doberdan c’est bonjour et zoubis au revoir…
    Bon vent ;-)

    Bisous.
    nico gibbon.

  2. by Jean Jacques

    Chapeau à vous 2, toujours agréables vos récits
    Et comment dit-on bon vent en croate ? ou plutot vent d’enfoiré ?

  3. by Jean Jacques

    J’avais oublié
    Chapeau également pour les 1000 bornes plus que 19 000 !!! ce qui est fait n’est plus à faire (c’est un vieux dicton !!!)

  4. by mamoune

    Un banc de SDF, une intrusion dans un camping, une décharge entre 2 routes, Dubrovnik va vous paraitre doux si vous vous installez sous un figuier dominant la ville fortifiée?
    Toujours heureuse de vous lire et pleine d’admiration…

  5. by Marie-Pierre

    M erci pour le dépaysement ! Tout est sympa : commentaires, photos, et…….. la vidéo !!!
    c’est le top ! Et bravo pour les km avalés. Bonne route.

  6. by Thomas

    Les photos sont superbes!
    je suis jaloux
    bonne route a vous deux

  7. by enver meti

    very beautiful picture

  8. by Manon Veilleux

    Bonjour, ns sommes des Québécois et projetons nous rendre en Croatie pour faire du velo en 2017. Comme nous vivons à 10 km des Montagnes vertes américaines, nous sommes habitués à rouler avec nos vélos de route et grimper des sommets comportant des dénivelés importants. De plus, nous allons souvent en France et avons fait le mont Ventoux, Les Alpes et les Pyrénées.
    Est-ce que les routes en CROATIE sont asphaltées: bitume, tarmac, petites roches, terre battue, etc. ? notamment du cÔté du massif montagneux près de Vinsja? Est-il préférable d’avoir des vtt ou des vélos de route?
    Merci de me répondre. Prière de ne pas communiquer mon adresse courriel,

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>