Nous avons passé 2 jours à Luang Prabang, ce haut lieu du tourisme lao ; soit dit en passant, en comparaison de ce qu’on a vu par la suite, c’est une jolie ville. Honnêtement ça a été un peu un choc pour nous. 8 mois qu’on traverse des pays sur nos vélos et hormis à Istanbul nous n’avions encore pas rencontré autant d’européens et d’anglophones (dans ces proportions j’entends). D’où une question simple : Pourquoi ?

Montage du marché nocturneNous savions que l’entrée en Asie du Sud-Est allait marquer pour nous le retour dans un monde touristique et depuis quelques jours ça débat pas mal entre nous 2 pour essayer de comprendre ce qui attire tout ce monde dans ce coin du globe. Car oui, amis lecteurs, qui d’entre vous ne connait personne ayant été là-bas ? A contrario, connaissez-vous quelqu’un ayant été, je sais pas moi, au Swaziland ?

Sur le vélo, toute une journée, on a le temps de penser, et ça fait partie des pensées du moment. Pourquoi n’avons-nous croisé que 2-3 européens un peu dérangés et alcooliques sur toute la traversée du Caucase ? Pourquoi seul quelques cyclos et baroudeurs un peu tarés viennent s’aventurer au Tadjikistan, ce pays que personne ne sait situer sur une carte mais d’une beauté hallucinante (voir photo ci-dessous), sans comparaison avec ce que l’on peut trouver ici par exemple (toute proportion gardée hein, on roule sur des routes superbes au Laos). Pourquoi les « blancs » sont si rares dans le Sichuan ou dans le Yunnan ? Voilà, on se pose pas mal de questions et ce n’est pas fini, le Laos n’est sans doute rien comparé à la Thaïlande… On a bien quelques réponses, les mienne sont sans doute un peu radicales, peut-être vous en ferais-je part, ou pas !

Au sommet de Uybulok pass (4232 m)

Lorsqu’on arrive au Laos depuis la Chine, pas un touriste ne montre le bout de son nez avant Luang Prabang et pourtant… On en est à pas loin de 1000 Km sur nos montures dans le pays et les routes montagneuse du nord reste pour nous les plus intéressantes que ce soit du point de vue paysage ou des populations rencontrées. Bref ! Luang Prabang est jolie, certes, on y trouve quelques anciennes maisons coloniales, j’avoue ne pas y être trop sensible, et plein de trucs à bouffer. Je pense que là, on tient un truc. Au Laos, dans les coins touristiques, il y a à manger ! De la bonne bouffe de l’Ouest, des « fruit shake » en pagaille et que sais-je encore.

Jus de fruit frais

La route qui mène de Luang Prabang à Vang Vieng fut (sauf formation de nouvelles montagnes) notre dernière grosse difficulté : 2 gros cols bien teigneux le tout dans un hammam. La portion entre Kasi et Viang Vieng est particulièrement superbe, des pitons rocheux poussent un peu partout, et les bords de routes sont un spectacle permanent.

Au nord de Vang Vieng

Je ne vous fais pas le topo sur le pathétique de ce qui se passe à Vang Vieng, si cela vous intéresse, taper donc le nom de cette ville sur Google. Pour vous appâter, en 2011, 27 touristes sont morts plus ou moins directement en raison de l’alcool et de l’opium. Quand on arrive dans cette ville depuis les villages des montagnes, on a un petit peu honte… Fait notable, on a dû entendre 1347 « Sabaidiiiiiiiii » sur les bords de route au Laos mais 10-20 Km avant Vang Vieng, terminé, l’atmosphère a changé et on peut le comprendre.

13102013-dsc08513

Après cette ville du grand n’importe quoi, on file sur Vientiane, la capitale. Ca y est, ce que nous attendions depuis un moment est là : une route plate !!! Putain, ça fait du bien d’enquiller du kilomètre sans monter à 180 de pulse. A Vientiane, à certains endroits, on se croirait en France, ex colonie oblige. Les boulangeries se font concurrences et on trouve plus facilement un pain au raisin que du sticky rice. Comment ça j’exagère ? Bon, ok, un tout petit peu. C’est que je rumine tout ça sur le vélo depuis un petit moment.

Marché de rue longeant le Mékhong, Vientiane

En fait, tout ce qu’on voit ici nous confirme la puissance du voyage à vélo. Nous sommes de plus en plus convaincus que parcourir des pays comme nous le faisons est radicalement différents du tourisme classique et même du tourisme en mode « back packer ». C’est simple, à vélo, tu vois tous ce qui se passe (à 15-20 Km/h suivant le sens du vent) entre 2 endroits recommandés par le Lonely Planet. Je pense que ça fait une différence notable ! Tu peux taper une sieste avec le mec qui vend sa canne à sucre sur le bord de route, tu peux faire le con avec les gamins toute la journée, tu peux chanter du Renaud à tue-tête (ou du Dalida, on n’est pas sectaire), si tu vois une belle lumière et un beau paysage, ben t’es libre, tu t’arrêtes et tu prends ta photo, alors que Dédé, celui qui conduit le bus, pas sûr qu’il voudra s’arrêter !

THE chef d'oeuvre du voyage !

De part une mauvaise interprétation de la carte ou peut-être parce que j’ai pas vraiment pris le temps de bien regarder, on se retrouve sur une route défoncée de niveau 7 sur l’échelle de richter en partant de Vientiane. 50 bornes à longer le Mékong au plus près, à se faire secouer et à tester le vélo amphibie dans les marres qui parsèment la route. A Paksan, on tombe sur Valter, un Italo-Brésilien… Putain, le mélange. On connaît un brésilien (on va voir s’il suit notre blog) et on sait à quel point ces types sont des moulins à paroles. Mais là, le gars… un mix Italien-Brésilien… Bref, l’asticot, très gentiment, nous héberge chez lui pour la nuit et nous apprend pas mal de trucs sur le pays du sourire.

Bain de pied

Le pays du sourire… Ben ce n’est pas un mythe. Ce pays respire la joie de vivre de manière franchement remarquable. Ils sont beaux, le regard et le sourire franc, nous gueulent des Sabaidiiiiii à longueur de journée et nous propose de plus en plus à boire de la Lao Beer (la bière emblématique du pays) au fur et à mesure qu’on descend vers le sud. La musique résonne partout dans les garrottes, garages, épiceries, partout quoi ! Le plus frappant reste la quantité d’enfant qu’il y a ici et à quel point ils rayonnent. La liberté qu’ils ont y est sans doute pour beaucoup.

Alors ? Ça glande ?

Voilà, on continue la route vers le sud, le moral est bon, le physique aussi hormis nos fesses qui reposent en paix quelques part plus au nord !

Tout ce qui, dans cet article, concerne ces salauds de touriste n’engage que moi. Je suis sûr que ma chérie se fera un plaisir de donner le sien dans le prochain article. (Elle est encore pire que moi…)

12000 !!! ( Le gamin ne valide pas...)

9 Comments. Leave your Comment right now:

  1. by Daniel de Vendée

    Bravo encore et encore pour votre billet touristique et aussi pour les 12 000…
    Complètement d’accord pour votre éloge du voyage à vélo « C’est simple, à vélo, tu vois tous ce qui se passe (à 15-20 Km/h suivant le sens du vent) ». Rien de tel pour l’immersion dans le pays…
    On attends avec impatience et curiosité le billet de Anne…
    GL

    • by Anne & Benjamin

      Merci beaucoup encore une fois Daniel !

  2. by david

    J’espère que le tourisme de masse qui sévit dans l’Asie du sud-est n’atteindra JAMAIS le Tadjikistan ou le Kirghizistan. Il est préférable que ces pays gardent leur authenticité !
    Bonne route vers le sud.

    • by Anne & Benjamin

      Salut David et bravo pour ton voyage d’une vie !

      J’avais suivi tes débuts grâce à voyage forum mais j’avoue que depuis qu’on est parti je suis moins assidu….
      T’inquiète pas trop, c’est pas demain la veille que Murgab ressemblera à Vang Vieng ! Trop dur, trop compliqué, pas assez à bouffer !

      Bon vent !

  3. by Chloé

    Salut, je suis votre aventure et je me posais une question. Vous faisiez de la photo avant de partir ou vous avez appris sur place, parce qu’elles sont vraiment top !!
    Bonne route !

    • by Anne & Benjamin

      Salut Chloé ! Merci pour les compliments ! Non on ne s’y connaissait pas du tout en photo avant de préméditer ce voyage ; Benjamin a juste pas mal potassé les blogs et infos sur la photo en vue d’acheter notre appareil et de partir, histoire de revenir avec quelques « beaux » clichés en poche. Et voilà, après, y’a plus qu’à s’y coller ! On est content mais on voit aussi tellement plus beau chez les photographes pro !
      Bises et merci encore de ton suivi !

  4. by damien

    +1 pour les jolies photos !

    bonne continuation et à bientôt

  5. by Mamoune

    Juste pour redire que vos photos du Laos sont superbes
    De retour du Cambodge, c’est encore un régal de les revoir.
    Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>