Nous voilà dans le Tibet historique mais reprenons…

Certains, les 2-3 qui suivent, auront remarqué que notre avancée vers l’Est vient de foutrement s’accélérer.

Explications : La Chine est un pays de taille relativement importante, comparée à la Belgique par exemple et légèrement tendu du bulbe. En effet, depuis l’Asie centrale, la Chine ne délivre que des visas de 1 mois, celui-ci étant potentiellement renouvelable 1 fois dans certaines villes. Pour ces raisons, voyager en Chine à vélo demande une optimisation de haute voltige.

Tout ça pour dire que de Dunhuang, ville charmante et pleine de touristes chinois, nous avons poursuivi l’escroquerie en montant dans un bus pour Xining, porte d’entrée du plateau du Qinghai. Ah, les transports en commun chinois… Notre bus, dans lequel nous avons passé 20 h (ben oui, comme je disais, c’est un peu plus grand que la Belgique ici) était tout simplement constitué de 3 rangées de pieux superposés. Et, comme d’hab, ça rote, ça fume, ça pète… On se croirait dans un refuge des Alpes un weekend du 15 Août.
Apres 20h là-dedans, on vous laisse imaginer l’odeur de poney qui régnait dans ce tacos hors d’âge. Mais bon, finalement, après 62 h de transport, on laisse enfin se foutu désert, chiant à mourir, pour un peu plus de relief et de verdure.

Bus pour XiningPutain, ça y est, il est devant nous le grand plateau avec les tibétains, les yaks, les drapeaux et tout, comme dans 7 ans au Tibet !

Après une dernière nuit à Xining, nous remontons enfin sur nos vélos avec des fesses toutes neuves et l’envie d’en découdre. Le début de la route remonte tranquillement une vallée verdoyante parcourue essentiellement par des gus à moto et par des camions surchargés. Rapidement, nos premiers tibétains apparaissent ainsi que tous les accessoires du parfait bouddhiste : temples, moulins à prière, drapeaux et yaks ! Au sommet de notre premier col tibétain on s’aperçoit que oui, cette fois, on est bien arrivé sur le grand plateau. Les mecs ne font pas dans la demi-mesure. Le col est saturé de drapeau à prière et le sol est jonché de petits papiers sur lesquelles sont inscrits des textes sacrés. Les tibétains achètent ça au col et les jettes en l’air en guise de prière. Résultat : c’est dégueulasse.

Le jeter de prière !

Rapidement, nous atteignons Tongren, une ville connue pour son immense monastère. Après s’être délestés de quelques yuans à l’entrée (tenue par des chinois, étonnant non ?) nous visitons la bâtisse. On se sent un peu con avec nos gore-tex fluos, entouré de tous ces moines à moitié à poil sous leurs manteaux en laine et sous la pluie… Coup de bol, nous arrivons à l’heure de la prière, marquée par plusieurs coups de gong. Certains sont à la bourre et cavalent au centre du monastère pour ne pas se faire engueuler (sans doute que le jeune moine croisé un peu plus tôt au cyber café en train de jouer à un jeu de guerre en faisait partie). Nous observons donc toute cette joyeuse bande assise en demi-cercle autour du MC (maitre de cérémonie) et récitant des sonorités lancinantes en se dodelinant, sous l’impulsion du chant diphonique du bosse. Ça dure longtemps, très longtemps, on s’en va avant la fin. Les constructions sont en bois, plutôt jolies et ils n’y vont pas de mains mortes sur la coloration. Désolé, pas de photo du monastère, interdit. Nous observons aussi quelques fidèles, surtout des femmes, faire leur prière. Vous avez sans doute tous déjà vu la figure à exécuter. On monte les mains au ciel, puis, au niveau du ventre et ensuite on s’accroupie puis on s’allonge en allant chercher loin devant avec les mains. Oui comme ça. Allez maintenant on fait des pas chassés. C’est marrant de voir qu’à l’endroit des prières, le bois est entièrement patiné par toutes ces glissades.

Premiers moulins à prières

L’autre grand truc des bouddhistes, c’est de tourner. Ils tournent autour de tout, des temples, des statuts, du monastère tout entier, honnêtement, c’est assez flippant. On a toujours entendu dire, « oui mais le bouddhisme, c’est plus une philosophie qu’une religion… » Ouais, ben, à les voir, permettez-nous d’en douter.  Désolé pour tout ce politiquement incorrect.

Temple peu avant Tongren

Certes, ils sont un peu chelou avec tout leur cérémonial et leurs drapeaux mais globalement ils sont super cools et très petits. On s’est d’ailleurs bien marré lorsqu’un mec a voulu se prendre en photo avec moi et qu’il a vu mon mètre 91 se déployer. Après Tongren, on s’enfonce franchement dans la pampa, quasiment plus de « han » (chinois d’origine), des yaks par milliers, et du pâturage en veux-tu en voilà. Niveau altitude on oscille entre 3500 et 3900 mètres.

L'homme qui hallucina devant ma taille

Arrivés à Zekhu, nous nous apercevons qu’on est peu juste niveau monnaie pour terminer notre traversée jusqu’à Songpan. On se met donc en quête d’un distributeur. Echec monumental. Il nous reste l’équivalent de 30 € pour environs 6 jours de vélo. Chaud ! Mais jouable !

En effet, la chine, ou du moins la région dans laquelle nous sommes, est sans doute la plus bon marché depuis notre départ de Lyon. On mange très bien pour 1€50 par personne. Nous élaborons donc un plan de survie et en avant.

Un mot avant sur les restos populaires qu’on trouve dans l’coin. Déjà, le thé est à volonté et gratuit, ensuite, on mange essentiellement des nouilles avec des légumes et de la viande de yak, le tout franchement relevé. Autre fait marquant, ce sont de vraies porcheries. Le sol de certaines de ces gargotes est jonché d’os en tous genres, de mégots de clope, de papier, bref, de la moindre merde dont tu ne sais que faire. Enfin, c’est assez marrant de voir que tous ces restos possèdent une grande affiche du service d’hygiène, à laquelle on entrave bien sûr que dalle, hormis le petit bonhomme, qui, soit sourit, soit est neutre, soit tire la gueule. Pour l’instant, il tire franchement la gueule. (la photo qui suit n’a rien à voir mais nous n’avons pas de photos de restos… désolé)

On est du 5 étoiles là !

De zehku on quitte la route secondaire sur laquelle nous étions, pour partir sur une route disons, tertiaire. Autant vous dire que dans le coin, ils ne voient pas passer des tronches comme les nôtres très souvent. Ca provoque des scènes assez marrantes de gars qui débarquent le soir au bivouaque, t’auscultent, auscultent ton réchaud (c’est un MSR ? T’en est content ?), inspectent la tente et file sans dire un mot. Mais tout se passe toujours avec le sourire et donc, on se marre bien.

Sympa ta Hilleberg, t'en veux combien ?

Arrivé à Maqu, alléluia mes frère, on trouve un ATM qui daigne nous refiler de la monnaie. On se paye donc l’hôtel et on reste 2 jours (tourista oblige). Cette ville est assez différente des autres. L’ambiance est un peu spéciale, beaucoup de chinois et beaucoup de moines mendiants dans la rue, ce que nous n’avions pas observé jusqu’alors.

De Maqu, nous traversons une zone franchement dépeuplée pour rejoindre la route principale qui nous amènera à Songpan. Nous croisons simplement un village à priori 100 % tibétain où toutes les maisons sont marquées de svastikas, plus connus malheureusement sous le nom de croix gammées. Hitler avait repris ce symbole d’éternité, l’avait penché de 45° et en avant…

Svastika

C’est à quelques encablures de la route principale que j’ai failli trépasser. Nous traversons une zone peuplée par quelques nomades, Anne est derrière moi, lorsque 5 chiens visiblement belliqueux et peu enclins à jouer à la baballe me foncent dessus. Je suis la procédure habituelle. Je me stoppe, descends du vélo, pousse des cris féroces et ramasse des cailloux. En général les toutous stoppent à 4-5 mètres du vélo. Pas cette fois. Les molosses me foncent dessus et l’un deux commence à bouffer ma sacoche arrière droite. Je dois avouer que je panique quelque peu et manque de me casser la gueule. Bref, je me retrouve encerclé par une bande de chiens enragés prêts à me saigner. Une tibétaine, ne sachant visiblement pas courir, finit par arriver et tant bien que mal, réussi à convaincre ses animaux de compagnie de ne pas manger le gentil touriste. J’ai le rythme cardiaque un peu haut et ce n’est pas l’altitude.

Dans 5 minutes, Benjamin va se faire bouffer par des chiens

De la route principale, 250 km nous séparent de Songpan. Rien de transcendant à raconter, pas de chiens, beaucoup de cars de touristes chinois, des yaks et… ah si ! On a mangé de la tsampa. La première bouchée est franchement bonne, la dernière te file carrément la gerbe. Ce plat typique des tibétains est du genre minimaliste : farine d’orge grillée, beurre de yak rance à point, eau chaude et sucre, le tout étant simplement à touiller.

Tsampa !

Voilà, notre premier mois en Chine est presque écoulé et si nous sommes à Songpan, c’est que nous savons de source sûre que le visa se renouvelle facilement ici. Pour la suite, ça reste à voir mais ce qui est sûr, c’est qu’on n’en a pas fini avec les montagnes !

Une remorque de photos vient d’être livrée dans l’album « Chine » !

18 Comments. Leave your Comment right now:

  1. by Anne-Laure

    HAHAHA ! j’ai beaucoup ri avec le coup de la chinoise ne sachant visiblement pas courir !!
    ;)
    well done les ptits mollets, je vais poursuivre ma pause avec l’album photo (j’espère que y’en a plein pour que la pause dure plus longtemps… !)
    des bisouuus

  2. by bibi

    Putain ! On est pas 2 ou 3 mais quelques milliers, au bas mot je dirais !

    • by Anne & Benjamin

      Putain c’est clair. T’as pas du mal à aller sur le site d’ailleurs ? Je crois que parfois ça sature un peu…
      Bon je suis chaud bouillant pour me mettre la trache dans du 5C en Thailand !

  3. by Chloé

    Salut ! Vous me faites toujours rêver et je suis encore au rendez vous pour lire ce nouvel article: génial !! J’élucide le mystère, je ne suis pas la super Chloé (mince alors) mais juste une curieuse qui est tombée sur votre blog par hasard dès votre départ et qui ne rate pas une de vos nouvelles parce que j’en suis fan ;) ! (Ce qui fait peu être de moi une super Chloé ^^)
    Alors bon courage à vos mollets !!!! :)

    • by Anne & Benjamin

      Vive les curieux alors ! Ce qui fait indéniablement de toi une super Chloé ! Merci encore pour tes commentaires. Repos de quelques jours pour les mollets avant de rattaquer la montagne chinoise !
      Bise

  4. by Polo M

    Entre le concert de Hiphop Tibétain, les visiteurs muets et le test VMA de Benj’, j’ai eu du mal à m’arrêter de rire à la lecture de cet article.
    Bon courage avec tout ce dénivelé et toutes ces touristas !
    Biiiiiisouuuus

    • by Anne & Benjamin

      Ah ! L’humour inégalable du chéri ! Il s’est même fait marrer tout seul en l’écrivant :-) !
      Merci pour tes commentaires « el Paniu » !
      Biiiiisouuuus

      • by lejanus12

        L’épisode des chiens qui voulaient manger le gentil touriste est formidable, j’en chiale encore !

  5. by Caro(line)Ko

    Toujours fan & fidèle (comme la « super Chloé » entre autres !) et ravie de l’être car encore une fois, le récit et la remorque de photos sont extra ! Impressionnant ce bus chinois avec les lits superposés, j’avais jamais vu ça ! J’espère que le renouvellement de visa s’est fait sans encombre car je compte bien vous lire encore ;-)
    Bon courage pour la suite de cette magnifique aventure :-) A++

    • by Anne & Benjamin

      Salut Caroline, merci pour tes commentaires et ton accompagnement à distance, ça fait plaisir !!
      On tente le renouvellement dans 2 ou 3j et on vous tient au jus évidemment !
      Bise tibétaine

  6. Salut, content de vous lire à nouveau.
    Si les commentaires qui précèdent sont des « 2-3 qui suivent », j’aimerais que les autres, s’il y en a, vous envoie aussi un petit mot.
    Bonne descente vers le sud.
    Merci pour le voyage.
    Bon courage.

  7. by Xiaofeng G

    merci de m’avoir fait decouvert la tibet – une mistere meme pour un chinois comme moi.
    vous aviez du apprendre beaucoup de chinois ?
    bon courage pour la suite.

  8. by Marie-Pierre

    Les 2 ou 3 qui suivent ??? et tous les autres qui ne disent rien mais qui n’en pensent pas moins!!!. Ici, une petite Léa de 9 ans me demandait encore hier soir  » si tout allait bien pour mes amis qui sont partis le 3 février » (ce sont ses propres mots). Pas mignon tout ça.
    Bon courage pour la suite, bon riz

  9. by Guillaume

    Encore une maj bien démente, des récits et photos au top comme d’hab !
    Ça donnerait presque envie de pédaler… Mais bon on préfère toujours grimper à la vertical ;-)

    Bonne route !

    PS : Putain 10 jours à attendre le visa, y a moyen de faire une indigestion de web…
    PS2 : 1er com mais on vous suit depuis le début !

    • by Anne & Benjamin

      Yo !

      Ah ben quand même, un commentaire !
      Putain, t’as bien cerné le truc concernant l’indigestion de web. Heureusement que Jornet fait des conneries en montagnes, ça fait de la lecture de type « 4ème dimension » sur C2C…

      Reprise de la grimpe en Thaïlande pour nous, avec la famille Claudon ;-) Y a du 5c là bas ?

      J’espère que tout roule pour vous. Ça bosse un peu sur les falaises ?

      A bientôt !

      Benj

      • by Guillaume

        Tout va bien, bientôt propriétaire d’un appart à Chambé histoire de faire des travaux et se sentir enfin chez soi ! Un peu de taff sur le rocher mais pas tant que ça…

        Il doit bien y avoir un ou deux 5c qui traine sur Tonsai, le problème c’est qu’il faut faire la queue !

        A toute

  10. by Jeanine - FRONTIGNAN

    Alors ce visa chinois ?
    Bien sûr que je vous suis, incognito, depuis le début, tout comme vos amis CYCLOVAGABONDS de Grane.
    Bravo pour tous vos magnifiques reportages qui nous font revivre tant d’aventures chinoises…
    Bon courage pour la suite.

  11. by Mamoune

    Tout est drôle: vos commentaires hilarants et vos photos tellement vivantes !!!
    C’est quoi ces « bottines bouffantes jaunes » des touristes chinoises, pour cacher des chaussettes de contention ?
    Bon, la salle de bains d’Anne aurait mérité un petit fond bleu mais t’avais pas en stock ?
    Quelle horreur tous ces papiers et drapeaux…Quelle saleté derrière nous, les bipèdes !!!
    Si on passe commande pour la photo d’art…
    Y’a une remise quantitative?
    Quel est le délai de livraison ?
    Est ce franco de port ?
    On attend la suite de vos aventures comme un feuilleton palpitant.
    Bon courage pour le relief et à venir…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>